03 décembre 2006

Et Marsu ?

Déménagement, installation, reprise du travail, opération ancienne propriétaire véreuse... ont pour résultat un manque de temps flagrant. Et je m'aperçois avec horreur que je ne parle plus de Marsu le Terrible.

Marsu donc, reprend le travail.
Reprend ? Oui, reprend. Parce que Monsieur a trouvé fort distrayant de jouer à "je suis un patineur de vitesse" avec Randy Boy (souvenez-vous, mon idole) et que leurs glissades n'ont pas été sans conséquences. Tendon atteint, et trois semaines d'arrêt pour le Che des garrigues. Reprise tranquille dans un premier temps, mais depuis 15 jours le niveau monte et le travail s'intensifie.
L'esprit de Mia Punck pourrait sembler avoir pris possession de Prof. Si Prof avait déjà largement abordé l'idée, on ne l'avait jamais poussée si loin.
De "Enroule ! Plus bas ! Plus rond !" en "Les mains jointes au dessus du garrot, tu ne les bouge pas, tu te débrouilles avec tes jambes et ton dos !", assorti de considérations sur la tension de la ligne du dessus, "l'impulsion la vraie, celle qui va vers le haut", le demi arrêt et certaines autres aides, tout cela me donne l'impression, presque mot pour mot, de voyager dans le temps, sur certains topics du forum de la FFE.

Alors, je sors mon nain Joyeux et j'appelle Simplet à la rescousse (désolée Simplet, mais tu es la plus proche géographiquement) pour un exorcisme nanifiant, ou j'essaie ?
Et bien j'essaie. Au moins, je pourrai maugréer en connaissance de cause, ensuite.

Et je suis stupéfaite des résultats. Aucune tension dans la main hormis un contact franc et moelleux, un dos tendu, et l'impulsion la vraie. Et surtout, par dessus tout, le summum : un Marsu dé-con-trac-té, vraiment. Disponible physiquement et mentalement.
Une attitude enroulée et néanmoins tendue à la détente, postérieurs dessous, en incurvant beaucoup, en enchainant deux pistes et exercices de rectitude, assouplissements longitudinaux toujours dans l'attitude,   puis remonter pour une phase de travail plus poussé. Visiblement, ça convient bien au cheval qui reste décontracté et disponible. En fait, il ne s'agit que de pousser plus avant un travail déjà entamé.
Et si ça va à mon cheval... ça me va !

Posté par mybridgetdiary à 01:57 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Et Marsu ?

    Rock and roll ?

    Heureuse d'avoir des nouvelles d'un des lapins que je lisais depuis mon exil.
    Alors vous rollkurez ou vous bassez-et-rondez ? Merci de transmettre vos impressions à cheval, cela m'a beaucoup aidé dans mon apprentissage équestre en espagnol : je ne comprenais pas toujours ce qu'expliquait ma prof.
    Les Lapins avaient beaucoup de fidèles lecteurs, qui se sentent bien seuls maintenant ...
    Bonne continuation,
    Sandrine.

    Posté par Chilienne, 05 décembre 2006 à 02:33 PM | | Répondre
Nouveau commentaire